Atelier GÉNIE Patrick Chamoiseau

Le vieil homme esclave et le molosse

Patrick Chamoiseau, (1953) est un écrivain français originaire de la Martinique. Auteur de romans, de contes, d'essais, théoricien de la créolité, il a également écrit pour le théâtre et le cinéma. Le prix Goncourt lui a été décerné en 1992 pour son roman Texaco.
En partenariat avec le Club 44, l'UNINE, dans le cadre du Printemps Culturel Neuchâtel "Les Amériques noires" et la Semaine neuchâteloise d'actions contre le racisme

« Dans ces pays parfumés que le soleil caresse, où vous ne fîtes qu’entrevoir des esclaves, ils étaient déjà là, vos semblables, vos frères : leur poétique en devenir amorçait celle que vous alliez fonder ! C’est pourquoi nous avons voulu vous emmener dans cette matrice des plantations d’où se sont levés d’improbables créateurs : le conteur primordial, Césaire, Glissant, Fanon… »
Cette méditation poétique et musicale, véritable chaos-opéra, ramène le poète de la modernité occidentale dans l’univers des plantations esclavagistes, de la polyrythmie africaine et de l’improvisation… Un enfer d’où ont surgi, malgré tout, des danses, des chants, des tambours, le règne du conteur créole, maître-de-la-parole, et l’énigme indéchiffrable du jazz. En s’adressant à Charles Baudelaire, Patrick Chamoiseau l’invite à réfléchir avec nous sur l’histoire de l’esclavage, sur celle des plantations où naquit une musique qui semblait avoir été présagée par l’auteur des “Paradis artificiels” et des “Fleurs du mal”.
https://www.rts.ch/info/culture/livres/13188779-entre-jazz-et-creolite-…

ACTUALITÉS

JOURNÉE DE L'EUROPE 2024

La nature a-t-elle aussi des droits ?

La Ville de Neuchâtel, la Maison de l'Europe transjurassienne, l'association Génie-Citoyen, l'Université de Neuchâtel et tous leurs partenaires vous

RUBRIQUE LITTÉRAIRE

50 personnalités sensationnelles venues vivre en Suisse

RTS DÉCOUVERTE

Les abeilles

Point de Vue

Lutter contre le réchauffement climatique

Un rayon de soleil qui se réjouit de rebondir sur la glace du Grand Nord comme il en a l’habitude, sauf que, cette fois, il est happé par l’océan Arctique et ne parvient plus à retraverser l’atmosp

AVEC LE SOUTIEN
PARTENAIRES