• 01.02.2021

Actualités Des années de combat jusqu'au droit de vote fédéral pour les femmes

Le 7 février 1971, il y a seulement 50 ans, les Suissesses obtenaient le droit de vote et d'éligibilité. Le chemin jusqu'à cette obtention a été long et semé d'embûches. Chronologie: En 1893, la Fédération suisse des femmes travailleuses demande le suffrage féminin. 1904: Le Parti socialiste suisse (PS) demande, entre autres, le droit de vote des femmes dans son nouveau programme de parti. 1909: Diverses associations de suffrage se regroupent pour former l'Association suisse pour le suffrage féminin (ASSF). 1912-21: Le suffrage cantonal féminin est rejeté à Saint-Gall, Genève, Neuchâtel, Bâle-Ville, Genève, Zurich et Glaris. Jusqu'en 1971, 31 votations sur le suffrage cantonal féminin sont organisés dans les cantons, le "non" l'emportant 22 fois. 1918: Le suffrage des femmes est l'une des principales revendications des syndicats pendant la grève générale. 1920-1929: Les opposants au droit de vote des femmes issus des classes moyennes se forment et font campagne: "La place des femmes est au foyer!" 1929: Une pétition de l'ASSF, de diverses organisations de femmes, du PS et des syndicats, avec 249'237 signatures (170'397 de femmes et 78'840 d'hommes), demande le suffrage féminin au niveau fédéral. Elle n'est pas suivie d'effets. Bien que les voix des hommes suffisent pour une initiative populaire, elle n'est pas présentée. 1929-39: En période de difficultés économiques, les femmes sont renvoyées au foyer. Conditions générales défavorables pour le suffrage des femmes. 1939-45: Les femmes reprennent les fonctions des hommes engagés à l'armée. Vaud, premier canton à accorder le droit de vote aux femmes: 1959: Vaud est le premier canton à accorder le droit de vote aux femmes au niveau cantonal, suivi de Neuchâtel la même année et de Genève en 1960. 1966: Adoption du suffrage féminin dans les affaires cantonales et municipales dans le canton de Bâle-Ville, premier canton germanophone de Suisse à mettre en place un tel système, suivi de Bâle-Campagne en 1968, du Tessin en 1969, de Zurich, du Valais et de Lucerne en 1970. 1962-1968: Le Conseil fédéral veut adhérer au Conseil de l'Europe en 1962 et signer la Convention européenne des droits de l'homme, avec une réserve du droit de vote des femmes. Les associations de femmes protestent. Le Conseil fédéral veut sonder la situation par un scrutin. Cette fois, les opposants se retiennent: ils supposent que le droit de vote des femmes arrivera de toute façon à un moment donné et ils ne veulent pas que la future moitié féminine du corps électoral vote en faveur du PS. 1971: Le 7 février, les électeurs acceptent clairement le droit de vote et d'éligibilité pour les femmes avec 621'109 (66%) "oui" contre 323'882 (34%) "non" et un taux de participation de 58%. Quinze cantons et demi approuvent le projet, contre six cantons et demi de Suisse centrale et orientale (UR, SZ, OW, GL, SG, TG, AR et AI) qui le rejettent.

INFO

Voir les archives

ACTUALITÉS

JOURNÉE DE L'EUROPE 2024

La nature a-t-elle aussi des droits ?

La Ville de Neuchâtel, la Maison de l'Europe transjurassienne, l'association Génie-Citoyen, l'Université de Neuchâtel et tous leurs partenaires vous

RUBRIQUE LITTÉRAIRE

50 personnalités sensationnelles venues vivre en Suisse

RTS DÉCOUVERTE

Les abeilles

Point de Vue

Lutter contre le réchauffement climatique

Un rayon de soleil qui se réjouit de rebondir sur la glace du Grand Nord comme il en a l’habitude, sauf que, cette fois, il est happé par l’océan Arctique et ne parvient plus à retraverser l’atmosp

AVEC LE SOUTIEN
PARTENAIRES