Le Forum des 100 - Le Temps: Lim, nommée parmi les cent qui font la Suisse romande 2017

19 Mai

Lim Hyun-Jung n’a que 12 ans lorsqu’elle décide de quitter Anyang, son petit village natal près de Séoul. Petite pianiste prodige et passionnée de musique classique, elle se sent trop à l’étroit en Corée du Sud et aspire à «trouver sa liberté intérieure».
Direction la France, berceau de ces grands compositeurs qu’elle admire tant. Quatre ans plus tard, elle sera acceptée au prestigieux Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Mais c’est en Suisse que Lim laissera fleurir son talent.
Invitée à Bâle pour un concert en 2009, qui lui vaudra un contrat avec EMI Classics, elle passe par Neuchâtel et se trouve «fascinée par le lac et la proximité de la nature». Elle
y vit depuis sept ans.
Un parcours personnel et artistique que la jeune pianiste raconte dans son livre Le son du silence, paru l’an passé aux Editions Albin Michel. Son idylle avec la musique,
elle la résume en une phrase: «Etre artiste, ce n’est pas un métier mais une vocation, une mission.»
La sienne: populariser la musique classique, notamment auprès des jeunes. Lim Hyun-Jung est d’ailleurs ambassadrice de Graine de Génie, une association basée à Neuchâtel qui vise à rendre les sciences et les arts plus accessibles et attractifs.
Dans ce cadre, Lim se rend dans les écoles pour inciter enfants et adolescents à poursuivre leurs passions. En leur expliquant
par exemple que «Beethoven lui aussi a connu des échecs»!
Si le compositeur allemand reste son premier amour (elle a d’ailleurs enregistré la totalité de ses sonates pour piano), Lim Hyun-Jung aime à sublimer Bach, Chopin ou Ravel.
Au programme de ces prochains mois, des tournées en Suisse, en Italie comme au Japon. Et, elle y tient, en Corée du Sud.
Le Temps.VIRGINIE NUSSBAUM

Hello,
Inscrivez-vous et recevez directement nos actualités, nos événement et programmes.